Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

100 ans au service des jeunes Malgaches

En 1903, les Spiritains, responsables de l’évangélisation du vicariat apostolique de Madagascar nord, font venir les Frères de Saint-Gabriel pour enseigner dans les écoles de la mission catholique.

Les pères pensent, comme d’ailleurs tous les missionnaires de l’époque, que c’est par les enfants que la foi peut d’abord gagner du terrain. Quand ils créent une mission, ils commencent par organiser un lieu de culte et une école. C’est pourquoi ils font appel aux frères enseignants qui vont jouer un double rôle : instruire et catéchiser.

Les trois frères pionniers (le F. Maurice 57 ans, le F. Octavius 43 ans et le F. Philippe de Néri 28 ans) arrivent dans la rade de Diégo-Suarez le matin du 17 septembre 1903.

Le surlendemain le frère Octavius accompagné du Père Fortineau et de Monseigneur Corbet quittent Diégo-Suarez pour la mission de Fénérive-Est, tandis que les frères Maurice et Philippe de Néri restent à Diégo. Une école est construite sommairement et les cours commencent dès le 22 septembre avec une soixantaine d’enfants européens, créoles et malgaches. L’enseignement est donné en français.

Le frère Philippe de Néri ne reste que onze mois à Diégo. Il part en 1904 pour l’île Sainte-Marie, remplacé par le frère Marie-Evre venu de France. Il ne restera qu’une année à Sainte-Marie, puis rejoindra l’île de Nossy-Be le 5 juillet 1905.

Arrivé à Fénérive le 22 septembre, le frère Octavius commence la classe le 25, dans une école proche de la mission, avec quelque 70 élèves. A la différence de Diégo, Fénérive ne compte guère que des Malgaches, mais l’enseignement y est donné en français.